Richard Black, le Sénateur politiquement incorrect !

Le Sénateur américain Richard Black est un OVNI dans les milieux républicains US, pendant que la grande majorité pousse à la guerre tous azimuts, il est quasiment seul à monter au front pour apporter plus de sérénité à la politique étrangère américaine en soutenant publiquement un Chef d’État étranger que l’administration américaine souhaiterait voir disparaitre pour imposer ses desiderata.

Message au président Al-Assad du sénateur américain, Richard Black

Le président Bachar Al-Assad a reçu un message du sénateur américain, Richard Black, dans lequel il s’est dit satisfait de l’intervention russe pour faire face aux armées qui visent la Syrie et pour aider l’armée syrienne qui a réalisé des pas dramatiques contre les terroristes.

Black, sénateur de l’État de Virginie, s’est félicité de la victoire écrasante réalisée contre Daech à l’aéroport de Kweires et a salué ceux qui avaient héroïquement sauvé la vie d’un millier de soldats syriens courageux de la mort.

La guerre contre la Syrie n’est pas due aux troubles intérieurs, mais elle est une guerre non juridique et une agression menée par des forces extérieures qui étaient déterminées à imposer par la force un régime agent”, a-t-il dit.

Il a ajouté que les forces occidentales n’ont pas le droit d’imposer leur volonté au peuple syrien.

Et Black d’ajouter : “C’est au peuple syrien seul de décider de son destin loin de toute ingérence étrangère”, exprimant sa déception du fait que les Nations Unies ignorent l’intervention non juridique dans les affaires intérieures syriennes.

Il a fait noter qu’avant le début de la guerre, les Syriens avaient la plus grande liberté de croyance et égalité pour la femme que n’importe quel pays arabe, disant : “De nombreux Américains sont stupéfaits du fait que la Constitution syrienne porte sur la liberté d’élections, la liberté de croyance, les droits des femmes et l’autorité de la loi. Avant de critiquer la Syrie, les États-Unis doivent insister en premier lieu sur l’octroi par nos alliés, à savoir la Jordanie, l’Arabie Saoudite, le Qatar, les Émirats Arabes Unis et le Koweït, des libertés pareilles à leurs peuples”.

Il a exprimé sa déception de l’envoi par les États-Unis des cargaisons de missiles TOW antichars aux terroristes en vue de riposter à l’aide qu’apporte la Russie à la Syrie, soulignant que ce pas augmentera uniquement l’effusion de sang en Syrie.

Octroyer des armes aux “bons terroristes” et les interdire aux “mauvais terroristes” est un jeu idiot”, a-t-il fait noter, assurant que le déploiement arbitraire des missiles TOW menace l’aviation civile et le monde entier et que les armes antichars à longue portée peuvent viser les avions civils qui se préparent à décoller et les détruire facilement.

Je sens, en tant que sénateur de l’État de Virginie, de l’inquiétude, vu que de tels missiles peuvent parvenir à des zones jouxtant l’aéroport national Reagan, l’aéroport international Dallas et autres. J’ai contacté le président des États-Unis sur mes préoccupations”, a-t-il fait allusion.

Black a indiqué que l’armée de Fatah avait reçu aujourd’hui des aides militaires américaines intensives, soulignant que l’armée de Fatah regroupe le Front Nosra qui avait prêté l’allégeance à Al-Qaïda, ce qui signifie que les États-Unis octroient d’armes aux terroristes qui sont les mêmes qui avaient tué trois milles Américains le 11 septembre.

Les gens ont commencé à réaliser que les terroristes syriens sont soutenus militairement par nos alliés turc, saoudien et qatari”, a dit Black, qui a assuré qu’il n’y pas de soutien plus fidèle à Daech que la Turquie, considérée comme le canal principal des Djihadistes, d’armes, d’aides médicales et de commerce.

Il a fait savoir que la Turquie n’avait rien apporté à la Coalition bien qu’elle soit membre de la Coalition anti-Daech.

Il est clair que l’objectif des Turcs et des Saoudiens est d’imposer une dictature religieuse au peuple syrien. En cas de leur succès, les Chrétiens et les autres minorités seront décapités alors que beaucoup de bons sunnites et Chiites seront incendiés, noyés et égorgés”, a-t-il fait noter.

Et Black de conclure : “Je me tiendrai contre le soutien américain aux terroristes, tels que l’Armée de Fatah et Daech, qui menacent la Syrie. Beaucoup d’habitants de l’État de Virginie implorent Dieu pour la victoire de l’armée arabe syrienne et de ses alliés sur les forces du mal et pour l’instauration proche de la paix en Syrie. Je vous remercie pour la protection de la vie des Chrétiens et de tous les Syriens innocents”.

A. Chatta

Source : Message au président al-Assad du sénateur américain, Richard Black – Agence Arabe Syrienne Informations

Publicités