5 bonnes raisons de consommer du miel régulièrement

Nectar des dieux, élixir de vie, cet ingrédient aux nombreuses vertus a accompagné les plus anciennes civilisations dans leur évolution. Voici 5 bonnes raisons de consommer du miel régulièrement !

C’est une source d’antioxydants

wild honey

Le miel est une source alimentaire d’antioxydants (1). La majorité de ces antioxydants sont des flavonoïdes qui agissent contre les radicaux libres du corps, prévenant ainsi l’apparition de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et maladies neurodégénératives.

En général, ce sont les miels les plus foncés qui contiennent les plus grandes quantités de flavonoïdes (2).

Il est très efficace contre la toux

miel-cuillereLes vertus du miel contre la toux sont connues depuis longtemps. Et selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie (3), le miel serait même le plus efficace des traitements pour soigner la toux des enfants.

L’étude a été menée auprès de 105 enfants âgés entre 2 et 18 ans souffrant d’une toux très gênante.

Les enfants ont pris soit une cuillère de miel avant d’aller se coucher, soit une cuillère de sirop contre la toux, soit rien du tout. Les résultats ont montré que les enfants du groupe ayant pris du miel sont ceux qui ont le moins toussé pendant la nuit et ont le mieux dormi.

Attention, ne pas donner de miel à un enfant de moins d’un an.

Le miel contre la résistance aux antibiotiques !

ruche_miel_naturelLe miel, utilisé depuis toujours pour combattre les infections, est un antibactérien naturel. Il y a deux ans, les chercheurs de l’université de Lund en Suède (4) ont identifié un groupe de 13 bactéries lactiques dans l’estomac des abeilles.

Selon leurs conclusions, ces bactéries lactiques permettraient de lutter contre de puissants pathogènes devenus résistants aux antibiotiques, comme les staphylocoques dorés.

Plus tôt, une étude (5) avait montré que le retrait d’une protéine connue sous le nom de « defensin-1 », produite à partir du nectar des fleurs que les abeilles butinent, réduisait presque totalement la capacité du miel à tuer les bactéries.

Ils ont pu en conclure que la defensin-1 confère la majorité du pouvoir antibactérien au miel et pouvait être utilisée dans le traitement des brulures et autres infections de la peau et dans le développement de médicaments pour combattre les infections résistantes aux antibiotiques.

Lire aussi : La résistance aux antibiotiques aura fait dix millions de morts en 2050

Il aurait un effet prébiotique

abeillesLe miel aurait possiblement un effet prébiotique sur le corps humain en améliorant la croissance et la viabilité des bifidobactéries et des lactobacilles de la microflore intestinale, des bactéries importantes pour être en bonne santé.

Les prébiotiques sont des sucres à courtes chaines qui ne sont pas digérés au niveau de l’intestin grêle. Ils favorisent le transit intestinal.

L’effet prébiotique du miel serait en grande partie attribuable aux oligosaccharides, des sucres de faible poids moléculaire (6).

C’est un édulcorant naturel

miel-fruits-cerealesTout comme la stévia ou les sirops d’agave et d’érable, le miel est un édulcorant naturel. Utilisez le miel pour sucrer vos jus de fruits, yaourts ou encore vos thés plutôt que le sucre blanc !

Veillez à utiliser du miel biologique frais, qui garde toutes ses propriétés. Bien que naturel, il est très riche en sucres, consommez-le avec modération !

(1) Gheldof N, Wang XH, Engeseth NJ. Buckwheat honey increases serum antioxidant capacity in humans. J Agric Food Chem, 2003

(2) Frankel S, Robinson GE, Berenbaum MR. Antioxidant capacity and correlated characteristics of 14 unifloral honeys. Journal of Apicultural Research, 1998

(3) Penn State University. « Honey A Better Option For Childhood Cough Than Over The Counter Medications. » ScienceDaily, 2007.

(4) Tobias C Olofsson, Èile Butler, Pawel Markowicz, Christina Lindholm, Lennart Larsson, Alejandra Vásquez. Lactic acid bacterial symbionts in honeybees – an unknown key to honey’s antimicrobial and therapeutic activities. International Wound Journal, 2014

(5) P. H. S. Kwakman, A. A. te Velde, L. de Boer, D. Speijer, C. M. J. E. Vandenbroucke-Grauls, S. A. J. Zaat. How honey kills bacteria. The FASEB Journal, 2010

(6) Sanz ML, Polemis N, Morales V et coll. In vitro investigation into the potential prebiotic activity of honey oligosaccharides. J Agric Food Chem, 2005.

Source : 5 bonnes raisons de consommer du miel régulièrement

Publicités