Une femme admirable

J’étais tout môme et la voyais se pencher sur mon berceau, me prendre dans ses bras et me dorloter.

J’étais enfant et je la voyais passer son bras autour de ma taille et me serrer si fort que j’en étouffais presque.

J’étais adolescent, elle m’embrassait tendrement, allait et venait, souriait et s’inquiétait, riait aux larmes et pleurait à se fendre les yeux. Mon confort était son remède.

Je suis adulte et je la vois. Fatiguée d’avoir tant donné sans rien attendre de moi. Rien. Qu’un petit sourire. Qu’une parole apaisante. Qu’un geste affectueux…

Mère ? Oui mon enfant

Mères ? Quoi donc ?

Je vous aime !

LED

Publicités

Une réflexion sur “ Une femme admirable ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s