Al Mayadeen TV, la télévision comme on l’aime !

En ces temps de « fake news », concept inventé par la CIA pour tordre le cou à ses adversaires et ennemis, il est rafraichissant d’évoquer une chaine de télévision qui sort de l’ordinaire tant son engagement humain en faveur les grandes questions de l’heure nous réhabilite avec l’idée que l’on se fait traditionnellement d’un organe médiatique indépendant. Qui pouvait mieux porter pareil projet que le Monde Arabe et son représentant le plus symptomatique, le Liban où cohabitent et se côtoient le meilleur et le pire, le résistant et le traitre, le patriote et le vendu ? C’est ce Liban là incarné par sa célèbre résistance, le Hezbollah, qui pouvait le mieux porter les espérances  de ceux qui croient encore que le genre humain n’est pas totalement corrompu par la finance, car il résume en lui l’état réel du Monde Arabe.

almayadeenAl Mayadeen TV, c’est d’abord son slogan « La réalité telle qu’elle » qui porte sa ligne éditoriale et son engagement jamais démenti qu’elle qu’en ait été le prix à payer. Un médium qui réhabilite entièrement le noble métier de journaliste en tant que véhicule honnête de l’information !

Al Mayadeen, une victoire pour l’information!

« Al Mayadeen » est une chaîne arabophone engagée, qui s’est imposée comme une alternative audiovisuelle dans le monde arabo-musulman depuis 2012.

Elle a même réussi à mettre en place un partenariat constructif en tissant des liens avec d’autres chaînes de la « Résistance » en Amérique Latine et en Russie, avec lesquelles elle partage de nombreux points communs :

La promotion de la justice, le dialogue des civilisations, la volonté de vivre avec dignité, la diffusion de la culture de la « Résistance » dans un esprit universel, et la lutte contre le sionisme, l’impérialisme, l’arrogance occidentale, la discrimination et le terrorisme.

Sa boussole est claire depuis le début : militer en faveur de l’Humanité, et pour le bien de l’être humain où qu’il se trouve, avec un engagement particulier pour la cause de la  Palestine occupée.

La chaîne a même choisi l’horaire de Jérusalem comme heure de référence pour la programmation de ses émissions.

Fondée au lendemain de ce qu’on appelle les « Printemps arabes », « Al Mayadeen » (pluriel de « al maydane », signifiant la place) porte un nom qui fait référence aux différentes places symboliques où les peuples arabes se sont levés contre leurs régimes dictatoriaux, comme la célèbre « place Tahrir » en Égypte, ou Maydane LouLoua (la place de la Perle) au Bahreïn.

MayadeenCette chaîne, qui a révolutionné le terrain médiatique arabe, a été fondée par l’ex-journaliste vedette d’« Al Jazeera », M. Ghassane Ben Jeddou, réputé pour son professionnalisme et son talent, notamment lors de la guerre du Liban de 2006 et sa fameuse interview avec Seyyed Hassan Nasrallah.

Ben Jeddou a quitté l’empire médiatique de la chaîne qatari dès l’instant où il a senti le changement dans sa ligne éditoriale.

En effet, soumise au régime qui la finance et à son agenda dans la région, « Al Jazeera » s’est fortement impliquée, au nom de la pseudo-révolution, dans le complot américano-sioniste visant à détruire les pays Arabes et les mouvements qui osaient résister à l’hégémonie de l’Empire, à savoir la Syrie et le Hezbollah.

Ce dangereux repositionnement s’est caractérisé par l’absence de professionnalisme, la falsification des faits, les faux témoignages, la diffamation ainsi que la promotion des conflits confessionnels et ethniques.

Rappelons-nous de la propagande de son porte-parole religieux, le pseudo-savant Youcef Al-Qaradâwî, leader spirituel de la confrérie des « frères musulmans », qui encourageait les takfiris et les terroristes à se diriger massivement vers la Syrie afin d’y soutenir l’« opposition » armée, au nom de «la révolution». Parallèlement, il diabolisait le mouvement de révolte populaire au Bahreïn du fait de la confession de ses protagonistes (le chiisme).

Toutes ces raisons ont sans doute inspiré le slogan d’«Al Mayadeen » : « la réalité comme telle ».

Le lancement de cette alternative médiatique a ainsi attiré l’attention des téléspectateurs éveillés en soif de vérité. Elle a choisi une équipe de professionnels, pas forcement arabes, mais néanmoins très impliqués en faveur de la cause arabe. C’est le cas de l’animateur de l’émission « Kalima Hourra » (Parole Libre), M. George Galloway, ex-député britannique connu pour son implication pour la cause palestinienne et son antisionisme assumé.

Le christianisme a aussi sa place dans cette fourmilière, via des journalistes de confession chrétienne, mais aussi à travers l’émission « Ajras Al Mashreq » (les cloches de l’Orient), qui a réussi à tisser le lien entre les mondes musulman et chrétien dans un Proche-Orient où le terrorisme tente de chasser les Chrétiens arabes de leur berceau. Tous les programmes annoncés au démarrage de la chaîne (politiques, religieux, économiques, intellectuels, culturels, artistiques et sportifs) visaient un seul but : promouvoir la lumière de l’espoir et de la victoire, et faire face au défaitisme qui caractérisait le monde médiatique arabe.

Lors du premier anniversaire d’«Al Mayadeen » en 2013, M. Ghassan Ben Jeddou a remercié ses téléspectateurs en leur annonçant que son équipe et lui avaient été étonnés et satisfaits du succès de la chaîne, qui arrivait avec 5 ans d’avance sur leurs prévisions. En effet, ce projet a réussi à faire trembler l’entité sioniste, l’Occident arrogant et surtout l’empire réactionnaire des médias arabes, notamment celui lié à « Al Jazeera » (Qatar) et « Al Arabia » (Arabie saoudite).

ALMAYADEEN TV2Ce dernier continue à manipuler l’opinion arabophone et vise à détruire les principes de la Résistance, de l’anticolonialisme, de l’antisionisme, et à promouvoir la normalisation avec l’entité sioniste, en invitant par exemple des Israéliens sur leurs plateaux.

De son coté, « Al Mayadeen » est apparue au bon moment pour montrer l’image noble d’un journalisme engagé, qui dévoile et dénonce le sionisme sans lui donner une quelconque légitimité.

Cette jeune chaîne, qui représente la fierté des gens libres, et qui a des correspondants à travers le monde entier, a choisi le chiffre 2017 pour fêter mardi 19 décembre les 2017 jours de son existence. Elle a choisi de faire ce bilan fructueux avec un slogan : « Thabitoune » qui signifie « opiniâtre, avec une position stable et enracinée ».

Durant 2017 minutes, différentes interviews et témoignages de ses professionnels et leurs invités habituels ont été diffusés et suivis passionnément par les téléspectateurs de la chaîne.

Le Parti Anti Sioniste et l’équipe de son journal hebdomadaire « PAS l’Info » se réjouissent de la présence d’« Al Mayadeen » en tant que chaîne engagée sur la scène médiatique, de son appartenance à l’« Axe de la Résistance » et de son combat fructueux et admirable durant ces 2017 jours.
Nous tenons à saluer M. Ghassan Benjeddou et son équipe pour cette magnifique réalisation. Nous vous félicitons pour votre travail qui vous place dans le camp de la Résistance contre l’injustice et le sionisme, la source des différents maux de nos sociétés opprimées.
Nous poursuivrons ensemble cette lutte, chacun dans le contexte de son environnement, et relèverons conjointement ce défi.
Nous sommes conscients que l’information, la communication et la sensibilisation sont des armes puissantes et importantes afin de déjouer les stratagèmes de l’axe du mal américano-sioniste, tout en sachant que le rendez-vous de notre victoire est proche grâce à des militants opiniâtres et sincères tels que vous.

Source : Al Mayadeen, une victoire pour l’information!

Publicités