Archives pour la catégorie Santé

Les défis de l’Arthrose

L’arthrose ou ostéoarthrite, est une affection chronique qui se manifeste par des douleurs persistantes aux articulations causées par l’usure anormale du cartilage et de l’ensemble de l’articulation. Elle est la forme d’arthrite la plus fréquente.

Les articulations les plus fréquemment touchées sont le genou, la hanche et celles de la colonne vertébrale. Cependant, les autres articulations, comme l’épaule, la cheville et le poignet, peuvent aussi être atteintes. L’arthrose des doigts (arthrose digitale) est également très fréquente, surtout chez les femmes.

Causes

ArthroseLes causes de l’arthrose sont multiples. Les facteurs mécaniques sont au premier plan, associés à des facteurs génétiques, à un processus d’inflammation, etc. L’arthrose est une maladie se traduisant par une dégénérescence anormale des cartilages. En effet, l’usure d’une articulation avec l’âge ne devrait pas causer d’arthrose. Les mouvements répétitifs et les microtraumatismes répétés à une articulation peuvent toutefois provoquer une usure anormale conduisant à l’arthrose. L’excès de poids et le manque d’activité physique sont 2 autres facteurs importants.

Que se passe-t-il quand l’arthrose apparaît ?

En cas d’arthrose, le cartilage s’use progressivement et perd ses qualités d’origine, c’est-à-dire sa souplesse et son élasticité. Cependant, on sait aujourd’hui que l’ensemble de l’articulation est touché en cas d’arthrose : en plus du cartilage, les ligaments, l’os, les muscles et le liquide synovial sont altérés. Ainsi, on observe une perte de qualité du liquide synovial, un liquide limpide et épais semblable à du blanc d’oeuf qui, normalement, lubrifie l’articulation (voir le schéma ci-dessus). On pense que l’arthrose serait le résultat d’un déséquilibre des mécanismes continuels de dégradation et de reconstruction du cartilage. Au début de la maladie, il n’y a pas de signe d’inflammation. Avec le temps, l’inflammation peut apparaître. L’inflammation se voit plus rarement dans les cas d’arthrose que dans d’autres formes d’arthrite.

Types d’arthrose

Arthrose primaire. Lorsque la personne atteinte d’arthrose n’a pas de prédisposition évidente, on qualifie l’arthrose de « primaire ».

Arthrose secondaire. Les maladies qui touchent les articulations, comme les maladies inflammatoires (arthrite rhumatoïde, goutte, lupus, etc.) et les maladies métaboliques (diabète, hémochromatose), prédisposent à l’arthrose. Il en va de même des blessures et des chirurgies à une articulation. Quand il y a prédisposition par l’une ou l’autre de ces situations, il s’agit d’arthrose secondaire.

Les symptômes de l’arthrose (ostéoarthrite)

Rheuma-SchmerzpunkteL’arthrose ou ostéoarthrite, atteint chaque individu de manière différente. Les articulations touchées et l’intensité des douleurs varient d’une personne à l’autre :

  • Des douleurs dans l’articulation atteinte principalement lorsqu’elle est mobilisée (par exemple douleurs au genou en descendant les escaliers);
  • Une sensibilité de l’articulation lorsqu’on applique une légère pression;
  • Une raideur de l’articulation, surtout au réveil ou après une période d’immobilité. La raideur matinale dure moins de 30 minutes;
  • Une perte progressive de flexibilité dans l’articulation;
  • Une sensation d’inconfort dans l’articulation à la suite de changements de température;
  • Des « craquements », surtout en cas d’arthrose du genou;
  • L’apparition progressive de petites excroissances osseuses (ostéophytes) à l’articulation;
  • Plus rarement, de l’inflammation (rougeur, douleur et gonflement de l’articulation).

Facteurs de risque

  • L’âge;
  • L’obésité;
  • Les mouvements répétitifs occasionnés par le travail ou un sport, qui causent avec le temps des lésions aux articulations;
  • La pratique intensive de certains sports (rugby, soccer, tennis…);
  • Les traumatismes articulaires (entorses, fractures, luxations);
  • Un manque d’activité physique, ce qui diminue le tonus musculaire, réduit l’apport sanguin aux muscles et entraîne donc une mauvaise oxygénation du cartilage;
  • Le port de talons hauts (pour l’arthrose du genou).

Les traitements médicaux de l’arthrose (ostéoarthrite)

Il n’existe pas de traitement curatif pour le moment. De plus, on ne connaît aucun traitement qui permette de retarder la destruction du cartilage. Il existe toutefois des solutions médicamenteuses et non médicamenteuses qui visent à soulager la douleur et la raideur des articulations touchées. Elles varient selon l’intensité des symptômes.

Traitements non médicamenteux

Les dernières recommandations internationales insistent sur l’importance des mesures non pharmacologiques pour traiter l’arthrose, en particulier lorsqu’elle touche le genou ou la hanche.

  • Pratique régulière d’exercices physiques, de 15 à 30 minutes, au moins 3 fois par semaine : marche, natation, aérobie, renforcement musculaire adapté, etc. L’intensité des exercices peut être adaptée aux variations de l’intensité de la douleur;
  • Perte de poids en cas d’obésité ou d’embonpoint. Perdre de 5 % à 10% de son poids permet parfois d’éliminer les douleurs en cas d’arthrose du genou, en allégeant la charge pesant sur l’articulation;
  • Physiothérapie si nécessaire;
  • Adaptation de l’environnement professionnel si le travail cause des traumatismes articulaires à l’origine de l’arthrose.

Lorsqu’elles ne suffisent pas, ces mesures peuvent être complétées par la prise de médicaments pour soulager les douleurs. Dans les cas plus graves, le médecin propose parfois une chirurgie.

Source : L’Arthrose – La Bible de l’Arthrose (Traitements, Symptômes, Astuces)


Des solutions contre les articulations sensibles

Les douleurs articulatoires liées ou non à l’arthrose peuvent être soulagées à l’aide de méthodes simples. Nous vous proposons 5 solutions naturelles.

La glucosamine

1. La glucosamineLa glucosamine est efficace contre les articulations sensibles. Fabriquée naturellement par l’organisme, elle protège le cartilage des articulations. On parle d’arthrose lorsque cette production s’est amoindrie : les articulations peuvent devenir douloureuses. Pour y remédier, appliquez localement une crème à base de glucosamine après un effort ou tout simplement en cas de douleur. Sous forme de comprimés, la posologie est fixée à 1,5 g de sulfate de glucosamine par jour.

Le piment de Cayenne

2. Le piment de CayenneLa Food and Drug Administration (FDA) américaine recommande l’usage de crèmes ou de comprimés à base de piment de Cayenne. Grâce à son composé actif, la capsaïcine, il permet de lutter contre les douleurs liées aux articulations sensibles ou à l’arthrose. Il est conseillé d’appliquer localement jusqu’à 4 fois par jour une crème enrichie de 0,025 % à 0,075 % en capsaïcine. Les effets apparaissent environ 2 semaines après les premières applications.

L’acupuncture

3. L'acupuncture

L’acupuncture favorise également la réduction des maux occasionnés par les troubles articulatoires, bien qu’elle ne permette pas de les guérir complètement. Elle contribue à diminuer les inflammations liées à l’arthrose, à apaiser ainsi les douleurs et à améliorer la mobilité. Elle semble surtout efficace en cas d’arthrose au genou. Il faut cependant un minimum de 5 à 6 séances pour pouvoir constater une amélioration.

L’hydrothérapie

4. L’hydrothérapie

L’hydrothérapie sous toutes ses formes (balnéothérapie, cures thermales, spa, etc…) semble donner de bons résultats sur les troubles articulatoires. L’eau chaude aidant à décontracter les muscles, les exercices et les massages réalisés dans l’eau sont davantage bénéfiques pour l’arthrose que ceux réalisés hors de l’eau. L’hydrothérapie aide ainsi à rétablir une certaine mobilité tout en soulageant la douleur.

La griffe du diable

5. La griffe du diable

La griffe du diable ou Harpagophytum est un remède naturel efficace en cas de sensibilité aux articulations, grâce à son action anti-inflammatoire. Elle peut également être destinée aux sportifs en prévention des douleurs. Il est conseillé de la prendre à raison de 3 à 6 comprimés par jour au cours des repas. Un traitement à base de griffe du diable doit être pris au minimum 2 ou 3 mois pour pouvoir observer les premiers effets.

Publicités

Se soigner avec les huiles essentielles

Pour rester en bonne santé, savoir reconnaître et accepter ses besoins est néanmoins essentiel : le corps doit se reposer quand il est fatigué, manger quand il a faim, boire quand il a soif.

De même, l’esprit doit s’aérer lorsqu’il arrive à saturation, se détendre après des heures de concentration et faire le vide quand les problèmes se succèdent…

En cela, revenir aux fondamentaux de la santé et à une certaine dose de bon sens apparaît comme la condition sine qua non pour atteindre sérénité et bien-être. Afin que nos organismes puissent retrouver leur équilibre, des méthodes entièrement naturelles sont remises au goût du jour. L’aromathérapie en fait partie.

L’aromathérapie, qu’est-ce que c’est ?

L’aromathérapie est un remède datant de l’Antiquité : les égyptiens incluaient déjà dans leurs potions curatives des plantes comme la menthe ou encore le laurier. Ce n’est que plus tard, au XIème siècle, qu’apparaîtra l’idée d’extraire les principes actifs des plantes par distillation.

Lire la suite Se soigner avec les huiles essentielles

Dopage, existe-t-il un « champion » sain ?

La pratique du dopage dans le sport est généralisée. Et tout le monde le sait. Que ce soit le milieu sportif, dirigeants en cravate, encadrement et sportifs, le monde politique, les média, les entreprises qui sponsorisent et différents argentiers, tout le monde est au courant des pratiques calamiteuses dans le milieu du sport. Tous les sports sont concernés, personne n’ignore la pratique généralisée du dopage qui atteint des proportions dramatiques. Aucun « champion » actuel n’est propre, mais ce n’est une nouveauté pour personne. On ne peut continuer à rester au plus haut niveau sans dopage, c’est une règle absolue et tous le savent pour s’y plier!

Certains sportifs, prenant conscience des folles dérives du sport, osent dénoncer la folie généralisée mais ne seront pas assez médiatisés tant la complicité est totale entre intérêts des grands groupes et des argentiers et l’essentiel de la corporation des journalistes qui endort les amoureux du sport en consacrant beaucoup de son temps à célébrer des « champions » douteux devenant des icônes donc intouchables, en validant le sport business et la marchandisation des sportifs ou en commettant de pseudo analyses qui vont dans le sens des intérêts financiers. Très peu ose aller au-delà d’une ligne rouge tacite…

Lire la suite Dopage, existe-t-il un « champion » sain ?

Les étonnantes vertus du bicarbonate de soude

La santé est tellement précieuse qu’il est important de savoir ce que l’on consomme dans notre quotidien, ce que l’on ingurgite comme médicament ou que l’on utilise dans diverses tâches. En effet, la majorité d’entre nous n’a comme seul réflexe, lorsque malade, de se ruer vers les produits chimiques de synthèse (ce qu’est le médicament) en oubliant les différents effets indésirables et secondaires que ne produisent pas les produits naturels.

A vrai dire, tout est question de culture. Les sociétés de consommation harcèlent l’être humain, qui n’est qu’un « homo-economicus », pour le convaincre de toujours plus consommer en lui ôtant toutes ses facultés liées à la réflexion. Presque personne n’a plus le temps de réfléchir à sa santé et à ce qui est bon ou mauvais, ce sont les « communicateurs » qui gèrent notre quotidien.

Lire la suite Les étonnantes vertus du bicarbonate de soude

Respirer pour mieux vivre !

4 techniques de respiration simples pour vous faire du bien

Bien respirer est un art dont la pratique est abordable et dont les effets se font immédiatement sentir ! Se concentrer sur sa respiration est un moyen très efficace de calmer le corps et l’esprit, chasser les idées noires et recentrer ses idées sur le présent. Lorsque vous pratiquez des exercices de respiration, focalisez toujours votre attention sur celle-ci. Soyez attentif aux mouvements de votre corps lorsque vous respirez.

Suivre la longueur de sa respiration

Une technique de respiration simple et efficace consiste à suivre la longueur de sa respiration.

Allongez-vous sur le dos, sans coussin et étendez vos bras le long du corps. Détendez vos muscles, lâchez prise et gardez toujours votre attention centrée sur votre respiration.

Lire la suite Respirer pour mieux vivre !

Les bactéries tueuses !

On nous annonce un avenir sombre, les antibiotiques censés nous protéger contre les bactéries deviennent nos « pires » ennemis ! Que cachent donc ces sombres présages ? Après le terrorisme, affaire d’état par excellence, qui s’est abattu sur les sociétés voilà donc notre santé en danger, menacée par nos « excès » et c’est le gouvernement britannique qui nous le « promet » littéralement.

Chaque fois qu’une annonce de ce type est médiatisée, la suite est presque écrite dans le ciel. Cela rappelle le terrorisme contre lequel « luttaient » américains, britanniques, français et tout le camp « otanesque » mais qui prenait de l’ampleur jusqu’à ce que la Russie et ses alliés iraniens, syriens, irakiens et chinois (de loin) mettent « la main à la pâte ».

Bref, l’effet d’annonce est ce qu’il est, mais qu’est la réalité ?

Lire la suite Les bactéries tueuses !

La chimiothérapie comme arme de destruction sanitaire ?

Jour après jour, tout ce qui était considéré comme un bienfait médical pour la santé des peuples est remis en question par des enquêtes et des recherches, indépendantes des grands laboratoires. Des médicaments, aux traitements jusqu’aux vaccins, les laboratoires pharmaceutiques sont aujourd’hui soupçonnés de n’être concernés que par les profits qu’ils engrangent au détriment de notre santé.

Et lorsque l’on apprend que tous ceux qui décident des politiques de santé sont dans la très grande majorité directement liés aux laboratoires pharmaceutiques, il nous est permis d’être très sceptiques quant à l’avenir des politiques publiques de santé.

La chimiothérapie soupçonnée de contribuer à la diffusion des cancers et de rendre les tumeurs plus agressives

Lire la suite La chimiothérapie comme arme de destruction sanitaire ?