Archives du mot-clé CIA

Britain’s role in Yemen

Saudi-fronted campaign

The attack on Yemen is not “Saudi-led” but merely Saudi-fronted. Britain and America are concealed behind what Lord Curzon once called an ‘Arab facade’. Philip Hammond claimed Britain aren’t directly involved in the Yemen campaign but hinted they could be in the future. He instead states that Britain will support the assault on Yemen “in every practical way short of engaging in combat”. [9] Below is a catalogue of British involvement, based on reporting so far:

Direct involvement by British personnel

Targeting

  • British military personnel key in the codes that help select and attack targets. [10]
  • Britain provides Saudi Arabia with intelligence for targeting. [13]
  • “[S]ix [British] experts are working with Saudi targeteers who select locations for attack.” [11]
  • British officials have access to lists of targets. [1]
  • Targeting training: Britain is providing targeting training to Saudi forces, including for cruise missile attacks. Three three-week courses in targeting for the Royal Saudi Air Force (20 attendees on each). Saudi land forces were trained in targeting and “weapons-locating radar”. [14]

Lire la suite Britain’s role in Yemen

La manipulation mentale au service du renseignement

Dans son livre, « La manipulation mentale au service du renseignement » publié en janvier 2014, Alexandre Grigoriantz révèle plusieurs projets, parmi les plus fous, lancés par la CIA à l’époque de la guerre froide dans les domaines de la manipulation mentale et du contrôle du comportement, connus sous le nom de Mind Control. L’auteur a effectué plusieurs séjours à Washington, où il a consulté des milliers de pages dans les archives déclassifiées de la CIA, exploré les Archives nationales ainsi que celles du New-York Times, du magazine Life et d’autres journaux et périodiques de cette époque.

la-manipulation-mentaleLe fruit de cette formidable prospection vous est livré dans une douzaine d’enquêtes ayant pour thèmes : l’utilisation du LSD dans les interrogatoires ; l’utilisation de nouvelles drogues sur les clients des prostituées travaillant pour l’Agence ; les projets de déstabilisation de Fidel Castro avec la complicité de la mafia américaine ; la recherche sur les champignons sacrés, plantes et racines aux propriétés très spéciales, etc. Il nous conduit à l’intérieur de Fort Detrick, où l’on préparait des armes bactériologiques, et dans les fameuses « chambres du sommeil » du docteur Cameron, destinées à déprogrammer le cerveau. Il démasque également les techniques d’observation du comportement à l’aide du PAS du docteur Gittinger, et celles de l’hypnotisme par le docteur Eastabrooks, toutes deux utilisées pour le renseignement.

Lire la suite La manipulation mentale au service du renseignement

Quand l’Union Européenne nait de l’espionnage américain

L’idée de l’Union Européenne n’a jamais été européenne. Vendue aux européens, comme une idée généreuse qui donnerait plus de poids aux nations de l’Europe sous la même bannière, elle n’est en fait que le moyen trouvé à Washington de mieux dominer le vieux continent. L’article qui suit, relayé par l’un des candidats à Asselineaula présidentielle française de 2017, François Asselineau, le démontre de manière irréfutable. La construction européenne telle qu’elle a été envisagée n’est que le prolongement de la domination de l’état profond américain sur le monde, notamment par la culture mondialiste.

Les « américains » ont donc rêvé d’une Europe atlantiste soumise à leur volonté qui serait une forme d’excroissance de l’Empire. Nous en arrivons ainsi à mieux comprendre non seulement l’impossibilité, dans la forme actuelle,  d’une Europe sociale de l’équité qui apporterait le bien-être aux peuples des différents pays du continent mais également toute idée de réforme des structures. Elles ont été bâties pour mettre à genoux les peuples qui envisageraient leur indépendance. Et l’union monétaire rêvée par Rockefeller a fini par voir le jour au détriment des intérêts nationaux. Mais cette main-mise serait incomplète sans une catégorie de personnel (dirigeants politiques, économiques, financiers, administratifs) qui prenne en charge une vraie politique d’intérêts protégés.

Lire la suite Quand l’Union Européenne nait de l’espionnage américain

Trump’s Team Embraces Iranian Myths

Key players in the Trump administration have stuck to the neoconservative insistence on “regime change” in Iran rather than take a fresh look at the reality, as ex-CIA analyst Paul R. Pillar explains.

By Paul R. Pillar

Some hardline myths about Iran never seem to die. One myth especially pertinent to U.S. policy is that revolutionary regime change in Iran is a significant possibility in the near future and that with a bit more of a push from the outside, the Islamic Republic will collapse and be replaced by something much more to our liking. Lire la suite Trump’s Team Embraces Iranian Myths

Djihadisme, vraiment ?

A l’origine, il n’existait pas de « Djihadisme » mais comme les « ismes » font peur, il fallait rajouter au « Djihad » sa frayeur ultime. Or, le Djihad n’a à l’origine pour seule fonction en réalité que de pousser à l’excellence car il signifie essentiellement lutter contre ses bas instincts. Les mots magiques ont cette « vertu » extrême, ils savent mettre la dernière couche qui « scelle » définitivement votre esprit à toute tentative de comprendre qui est quoi et qui fait quoi! Cela rappelle le poète libanais qui chantait « Je respire sous l’eau… Je coule. »

A vrai dire, tous les experts le savent, le terrorisme est avant tout une succursale étatique qu’aucun groupe privé ne saurait maitriser pour toutes les raisons liées à la logistique, au financement, au renseignement et à la stratégie, entre autres. Plus « académiquement » on entendra parler de guerre de quatrième génération, entendons par là que les soldats, dits terroristes, sont une nouvelle « race » de combattants nomades dont la mission ressemble à celle des criquets pèlerins. Ils sont là pour liquider toute forme de vie ou à la limite modifier tous les équilibres sociaux. Ils sont utilisés par les états pour faire la guerre aux autres à moindre coût.

Lire la suite Djihadisme, vraiment ?

The Rising Tide of Militarism in the 21st Century

From Clinton, Bush, Obama and Trump

US militarism expanded exponentially through the first two decades of the Twenty-First Century, and was embraced by both Democratic and Republican Presidents. The mass media’s hysteria towards President Trump’s increase in military spending deliberately ignores the vast expansion of militarism, in all its facets, under President Obama and his two predecessors, Presidents ‘Bill’ Clinton and George Bush, Jr.

Dr James Petras

We will proceed in this essay to compare and discuss the unbroken rise of militarism over the past seventeen years. We will then demonstrate that militarism is an essential structural feature of US imperialism’s insertion in the international system.

Militarism

Vast increases in military spending have been a constant regardless of who was President of the United States, and regardless of their popular campaign rhetoric to curb military spending in favor of the domestic economy.

Lire la suite The Rising Tide of Militarism in the 21st Century

The day before Deraa: How the war broke out in Syria

The day before September 11, 2001 was like any normal day in New York City.  September 10, 2001 was unaware of the earthshaking events which would happen the next day. Similarly, one might think the day before the violence broke out in Deraa, Syria in March 2011 would have been an uneventful day, unaware of the uprising about to begin.

Steven Sahiounie

But, that was not the case. Deraa was teaming with activity and foreign visitors to Syria well before the staged uprising began its opening act. The Omari Mosque was the scene of backstage preparations, costume changes and rehearsals. The Libyan terrorists, fresh from the battlefield of the US-NATO regime change attack on Libya, were in Deraa well ahead of the March 2011 uprising violence. Lire la suite The day before Deraa: How the war broke out in Syria