Archives du mot-clé Empire

De la théorie du choc des civilisations

En 1996, Samuel Huntington publiait « The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order », traduit en français par « Le Choc des civilisations », il y développait la théorie de l’affrontement inévitable préparant ainsi le terrain aux « conquêtes militaires américaines » du siècle suivant. Ainsi, après la théorisation de la fin de l’histoire du philosophe néoconservateur américain Francis Fukuyama, une nouvelle phase de l’histoire humaine s’écrit dans la violence devenue nécessaire comme théorisée par l’élite néoconservatrice qui représente « l’Empire ».

Par M.C.Belamine

Et pour ceux qui n’y voient qu’une théorie fumeuse ou au mieux un exercice de gymnastique cérébrale pour intellectuels de salon, il leur serait préférable de mieux comprendre les enjeux actuels et l’évolution globale de la situation mondiale depuis quelques années. Et en fait, le choc des civilisations tel que présenté par Samuel Huntington n’est que le paravent du véritable affrontement comme il se déroule, d’un côté entre les tenants du capital mondial avec leur projet de gouvernance mondiale et de l’autre les peuples et leurs traditions ancestrales qui résistent à la violence qu’ils subissent, qu’elle soit économique ou militaire. Tous les événements qui se succèdent sont tous liés entre eux par la même logique expansionniste qui vise à détruire toute opposition aux nouvelles règles du jeu.

Lire la suite De la théorie du choc des civilisations

Publicités

Comment l’Empire menace l’Algérie !

Après avoir tout essayé pour déstabiliser l’Algérie, l’alliance atlanto-sioniste utilise aujourd’hui la guerre psychologique en faisant croire que Daech, « l’enfant de Barack Obama et d’Hillary Clinton », serait en mesure de frapper l’Algérie par les airs grâce à une maitrise technologique et une capacité dignes d’une grande puissance. Pour cela, il utilise des relais qui font circuler « l’information » censée effrayer les autorités et la population algériennes pour affaiblir leur volonté de rester souverain sans rien céder à l’expansion de l’Empire depuis le verrou algérien de l’Afrique comme l’est la Syrie pour l’Eurasie. Cela nous rappelle que les États Unis avaient tenté de convaincre l’Algérie en 2014 d’installer une base de drones censée surveillée la version libyenne de Daech.

Le plus étrange dans l’affaire c’est de façon quasi concomitante qu’intervient une charge diplomatique marocaine agressive pour sa réintégration au sein de l’Union Africaine et les visites largement médiatisées du souverain du Maroc en Russie et en Chine (deux partenaires essentiels de l’Algérie et de la Syrie), enfin intervient la reconnaissance par Rabat de la construction d’un « mur » à la frontière algéro-marocaine pour officiellement «se protéger des menaces terroristes» alors que l’Algérie est engagée depuis quelques années à une guerre totale contre les barons du narcotrafic international depuis la frontière marocaine et réplique également par la construction d’un mur. Tout cela ressemble à une stratégie globale mûrement réfléchie de portée géopolitique majeure qui dépasse largement le cadre très local d’un contentieux algéro-marocain aisément surmontable s’il ne s’agissait que de l’intérêt des deux peuples, notamment lorsque l’on sait la place importante qu’a toujours occupé le Maroc dans la géopolitique américaine.

Lire la suite Comment l’Empire menace l’Algérie !

Une Russie vraiment terrifiante !

Le jeu de dupes continu de l’Empire met en danger la planète et ses habitants. Certains dirigeants assez fous pour croire qu’ils peuvent renverser les équilibres tentent d’imprimer leurs choix par de grossières provocations en pensant se draper derrière l’équilibre de la terreur qui empêcherait le bloc des nations libres, dirigé par la nouvelle Russie, de craindre la guerre au point d’accepter le viol de certaines lignes rouges.

Erdogan le turc et son comparse Netanyahou le sioniste jouent un trouble jeu en tentant d’imposer leur proximité et alliance pour forcer la main au parrain US. Le premier joue à l’enfant turbulent en défiant l’ogre russe, le second joue à l’enfant gâté en provoquant le front de la résistance. Tous deux ne veulent pas du retrait américain du Moyen Orient. Un retrait déjà acté avant sa finalisation qui ne saurait tardé lors des négociations finales devant mettre un terme au drame syrien.

Lire la suite Une Russie vraiment terrifiante !

Déprimé, l’Empire rêve de 3ème guerre mondiale

Sauf rebondissement, il semble donc assuré qu’un attentat a bel et bien provoqué le crash de l’Airbus A321 russe, entraînant le massacre de près de 230 innocents. Au-delà du manque indécent d’empathie de la presse bobo-atlantiste pour des victimes civiles dès lors qu’il s’agit de Russes, la première chose qui frappe dans cette affaire est la rapidité des représailles djihadistes contre la Russie. L’attentat survient en effet à peine un mois après le début des frappes lancées par Poutine, alors que les Etasuniens bombardent «impunément» Daesh-EI depuis plus de 13 mois. C’est la confirmation s’il en était besoin que Washington et Daesh sont en réalité des alliés au moins objectifs sur le théâtre d’opérations syrien, sans parler de la coopération avérée des USA avec al-Qaida.

L’attentat contre l’Airbus vient ainsi s’ajouter à la longue liste des crimes contre l’humanité issue des relations incestueuses entre Washington et le terrorisme international. Pourtant, malgré le déchaînement de violence que Washington fait pleuvoir sur le Moyen-Orient depuis 20 ans dans sa folle tentative de le «remodeler», le contrôle de la région est en train de lui échapper définitivement. Alors, au fond de sa profonde dépression, l’Empire en vient à rêver de 3ème guerre mondiale.

Lire la suite Déprimé, l’Empire rêve de 3ème guerre mondiale

Quand le monde musulman montrait le chemin à l’Occident

La mort de Mohamed en 632 marque le point de départ de la marche triomphale des conquérants arabes. Douze ans plus tard, ils ont déjà soumis toute la péninsule arabique, la Palestine, la Mésopotamie, la Perse et l’Egypte. Moins d’un siècle leur suffit pour s’emparer d’un territoire plus immense encore que celui conquis par Alexandre : vers 730, leur empire s’étend du nord de l’Espagne aux rives de l’Indus. Un sixième de la population mondiale change ainsi de langue et de religion.

Alors que l’Europe s’enfonce dans des siècles obscurs, l’Islam rayonne, et son empire devient entre le VIIe et le XIIIe siècle l’un des deux principaux centres de civilisation (avec la Chine des Tang et des Song). Les Omeyyades à Damas ou à Cordoue, les Abbassides à Bagdad, les Almoravides à Marrakech, les Fatimides à Alexandrie : toutes les grandes dynasties qui se succèdent contribuent à asseoir la domination économique, technique, scientifique et culturelle de l’Orient sur l’Occident. Lire la suite Quand le monde musulman montrait le chemin à l’Occident