Archives du mot-clé Mohammed

Ramadan, le mois de piété

Le Ramadan, mois spécial du calendrier musulman, est souvent sujet à interprétation qui, malheureusement, ne permet pas de connaitre sa place réelle et son importance pour le musulman. Il s’agit d’un mois de sacrifice et, de ce fait, ne peut se prêter à l’idée de fête. Certains érudits le considèrent même comme la parfaite école de patience tant il faut pouvoir résister à nombre de tentations qui peuvent détourner l’attention du musulman. L’esprit même de ce mois est tourné vers ce qui est essentiel, la purification du corps et de l’esprit et c’est le but même que cherche à atteindre tout musulman en quête d’un mois de jeûne réussi…

Le Ramadan définition

« Le Ramadan consiste à lutter contre vos désirs humains intérieurs. Sawm, le mot arabe désignant le jeûne, signifie davantage que s’abstenir de nourriture, de boisson, de cigarettes ou de rapports sexuels entre le lever et le coucher du soleil ; ce n’est pas non plus une question de comportement extérieur. C’est un engagement privé entre vous et Dieu. C’est un combat contre l’homme intérieur. C’est aussi le moment de faire le point sur vos faiblesses personnelles. Si vous rompez secrètement votre jeûne, il n’y a que vous et Dieu qui le saurez. De ce fait, c’est essentiellement un test annuel de votre foi pendant un mois entier ». Hanifa Deen, auteur musulman.

Lire la suite Ramadan, le mois de piété

Publicités

Mohammed, ce géant de l’humanité

En ces temps où le mensonge fait office d’information, la diffamation de contestation, la rumeur d’évidence et l’approximation de compétence, les héros ressemblent à des personnages en carton-pâte que l’on use comme on userait de mouchoirs à la vitesse des sécrétions nasales dont on souffrirait, atteint que l’on est par un rhume persistant. Le « story-telling », comme l’on dirait aujourd’hui à Washington ou à Londres, veut que l’on réécrive et enjolive toutes sortes de faits pour en faire de belles histoires consacrant des héros fictifs. Mais l’implacable réalité rattrape toujours les bonimenteurs.

En France, les bonimenteurs sont légion, inspirés peut-être par certains de leurs congénères du monde anglo-saxon, « sionisés » jusqu’au bout des ongles et adeptes du Choc des Civilisations. Ainsi, leur guerre impalpable contre les peuples libres et souverains est à l’image de ces milliers de média répétant inlassablement leurs histoires systématiquement démenties par les faits. La stratégie est de mentir, de beaucoup mentir, reprenant la formule de Goebbels, maitre propagandiste, qui aurait conseillé de répéter inlassablement les mêmes inepties jusqu’à en faire des évidences.

vecteur-de-la-calligraphie-arabe-solawat-mohammad-65399008

Lire la suite Mohammed, ce géant de l’humanité

Le Dieu miséricordieux dans l’islam

Il suffit d’ouvrir le Coran pour découvrir l’importance attachée par l’islam à la miséricorde divine. Dès les premiers mots, nous entendons que Dieu y est invoqué comme le Compatissant, le Miséricordieux. Il est vrai que Dieu est aussi décrit comme le Très-Haut, le Tout-Puissant, le Vivant, le Créateur, Celui vers qui nous retournons tous et qui sera notre Juge.

Par Jean-Marie GAUDEUL

Le Croyant musulman aime à méditer sur l’un ou l’autre de ces Noms divins au gré de ses préoccupations et de ses soucis. S’il faut résumer, au risque de trop simplifier, deux perspectives semblent attirer l’attention de tous : de par sa fréquence dans les prières et les rites, la miséricorde occupe une position très centrale dans la doctrine islamique. Mais la foi dans la résurrection des morts et le dernier jugement n’est jamais absente de la conscience et incite le croyant à éviter le mal et à pratiquer le bien tout au long de sa vie.

Lire la suite Le Dieu miséricordieux dans l’islam

A la recherche du sens perdu

S’il fallait réfléchir au monde qui nous entoure et à la vitesse à laquelle les choses changent, il serait peut-être opportun de se demander ce qui se passe dans le monde musulman qui n’arrive quasiment pas à suivre le rythme du changement. A observer les difficultés que rencontrent les pays musulmans, que ce soit sur les plans économique, scientifique, culturel, social ou politique, ils restent à la traîne du monde. Serait-ce que les musulmans eux-mêmes n’arrivent pas à comprendre le monde qui les entoure en raison de leur appartenance à l’Islam. Ou alors que l’Islam ne peut plus s’intégrer au monde parce que dépassé ?

Par M.C. Belamine

L’image qui s’impose du monde musulman, c’est celle de tous ses drames à travers la planète, et la situation d’empirer sur tous les territoires musulmans et dans toutes les communautés musulmanes sur terre qui souffrent de maux divers. La société musulmane est confrontée aujourd’hui à mille et uns handicaps. L’analphabétisme, la pauvreté, la corruption, les inégalités sociales, les pouvoirs dictatoriaux et autres maux caractéristiques de sociétés déphasées et en crise, mais malgré tout elle conserve encore des qualités qui maintiennent sa cohésion sociale telles que les solidarités familiales et humaines.

Lire la suite A la recherche du sens perdu