Archives du mot-clé Russie

Adieu l’Empire américain…

La dernière fois que l’Empire américain a voulu porter la guerre par ses porte-avions sur un territoire étranger, souvenez-vous, c’était la Syrie en septembre 2013. Et, devant la tête haute du président syrien Bachar Al Assad et de ses alliés iraniens et russes, l’escadron américain fit piteusement demi-tour pour rentrer à sa base. C’était la première fois, de toute l’histoire de cet Empire, que son armée rentrait la « queue entre les jambes », effrayées par des adversaires autrement mieux préparées et totalement décidées à en découdre et à couler une forteresse en déliquescence.

Non, l’Empire ne fait plus peur. Il a même décidé désormais de ne se « battre » que derrière des murs. Ceux de la colonie sioniste pour défendre « SA » décision de faire de la mémoire du peuple palestinien, Al Quds, la capitale d’une terre volée. L’Amérique n’a plus que le verbe pour effrayer ses ennemis. Toute sa puissance médiatique hurle au loup face au Tsar Poutine. Elle devient hystérique face à l’élégant Al Assad. Et elle aboie à la face du stoïque Rohani. Il ne lui reste plus que les cris, les insultes et les « fake news » pour se croire encore au sommet du Monde.

Ne vous y trompez plus, cette Amérique-là fait « beaucoup de peine ». C’est l’histoire d’un Roi désormais dépouillée de ses attributs de puissance et qui voit poindre à l’horizon un Nouvel Ordre Mondial multipolaire imposé par ses ennemis mortels…

Lire la suite Adieu l’Empire américain…

Publicités

Le secret du prochain krach mondial dévoilé

Pepe Escobar

Le Forum économique mondial à Davos est submergé par un tsunami de dénis, et même de dénis de non-dénis, précisant qu’il n’y aura pas de répétition du krach de 2008.

Par Pepe Escobar

Source Sputnik News

Il y en aura pourtant une. Et la table est déjà mise pour l’occasion.

Des négociants du golfe Persique, y compris des Occidentaux qui y travaillent, ont confirmé que l’Arabie saoudite s’est départie d’au moins un billion de dollars [mille milliards] de titres et a fait craquer les marchés mondiaux sur ordre des Maîtres de l’Univers, ceux-là mêmes qui tirent les ficelles derrière le canard boiteux Barack Obama. 

Lire la suite Le secret du prochain krach mondial dévoilé

Les glaces inflammables, une énergie fossile d’avenir ?

Selon un communiqué du ministère de l’énergie chinois, la Chine serait parvenue, jeudi 18 mai 2017, à extraire des quantités relativement importantes de glace inflammable ou combustible des sous-sols de la mer de Chine méridionale. Une avancée majeure dans la course aux hydrates de méthane qui pourrait conduire à une révolution énergétique mondiale, et permettre d’exploiter les immenses réserves de gaz coincées sous les glaces. Explications.

Une source d’énergie des régions froides et abyssales

Les hydrates de méthane, plus communément appelés glaces inflammables, sont des structures glacées renfermant du gaz, naturellement présentes en grande quantité dans les fonds marins, sur certains talus continentaux, ainsi que dans le pergélisol des régions polaires. Issues de la décomposition des matières organiques, ces « bulles » de méthane se sont retrouvées, au fil du temps, piégées par la glace. « Cela ressemble à des cristaux de glace, mais si vous zoomez vous voyez que les molécules de méthane sont enfermées par les molécules d’eau« , explique Praveen Linga, professeur à l’Université de Singapour, interrogée par la BBC. Lire la suite Les glaces inflammables, une énergie fossile d’avenir ?

La fin d’un monde…

ou la leçon de courage et d’éthique en politique (1ère partie)

Les nations n’existent que par leur éthique, sans cela elles sont vouées à disparaitre! Ahmed Chawki (dit l’Emir des poètes)
إنما الأمم الأخلاق ما بقيت…  فإن همو ذهبت أخلاقهم ذهبوا – أحمد شوقي

Le fait le plus important du vingt et unième siècle est sans aucun doute ce qui façonnera le monde pour des dizaines d’années, la reconnaissance officielle de l’entrée de l’Iran dans le club des plus grands du monde à la suite de la signature de l’accord sur le nucléaire en 2015. Et, par cet accord contraint et forcé, les États Unis et son camp admettent pour la première fois depuis 1979, et la révolution iranienne, le principe d’un monde multipolaire qui inclut la principale force montante, membre des pays non alignés et du monde musulman.

Lire la suite La fin d’un monde…

Dopage, le grand déballage commence…

L’étonnant « article » qui suit, écrit par le Dr Jean-Pierre de Mondenard, infatigable défenseur d’un sport vraiment propre, aurait déjà du attirer l’attention de beaucoup de monde tant les révélations avérées et prouvées sont légion! Mais il semble que sa deuxième vie doive débuter avec les révélations scandaleuses sur le dopage institutionnel que gère l’Agence Mondiale Antidopage (A.M.A) sous couvert de « médication », autrement dit du dopage validé par les instances mondiales appelé hypocritement A.U.T, « Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques »!!! Voir son entretien, La terrible réalité du dopage.

A vrai dire, il n’y a pas à s’étonner de ces constats, pour certains choquants, tellement il faut être aveugle pour continuer à croire qu’il existe encore des sportifs de haut niveau propres tant l’immoralité et l’hypocrisie atteignent des sommets qui dépassent ce que l’on pourrait à peine imaginer. Car comment peut-on croire pouvoir flirter avec des niveaux de performance inhumains aussi bien en athlétisme, en natation, en cyclisme, en football ou encore dans la plupart des sports? Le corps ne peut supporter des efforts répétés à longueur d’années, il s’use et perd en aptitude sur le plan physique ne pouvant durer à ce rythme et à ces cadences intenses. Et ce qui était pendant longtemps impossible est-il devenu réalisable par la grâce du « Saint Esprit » ou du « sain dopage » pour voir de plus en plus de sportifs retrouver une seconde jeunesse au lieu de la retraite ?

Lire la suite Dopage, le grand déballage commence…

ONG : Organisations Non Grata

Depuis le succès retentissant des révolutions colorées qui ont balayé, dans les années 2000, plusieurs pays d’Europe de l’Est ou les ex-Républiques soviétiques, les missions politiques de nombreuses ONG (Organisations Non Gouvernementales) ont été mises en évidence [1]. Sous les fallacieux prétextes de l’exportation de la démocratie, des droits de l’Homme et de la liberté d’expression, ces organisations – qui sont en essence des OG (organisations gouvernementales) ­– travaillent selon des agendas concoctés par les stratèges de la politique étrangère de pays Occidentaux.

Par Ahmed Bensaada

Dans ce domaine, la palme revient très certainement aux États-Unis, pays qui a élevé la pratique en art absolu, difficilement égalable. En effet, le pays de l’oncle Sam s’est doté d’une panoplie d’entités politico-caritatives spécialisées dans la déstabilisation non-violente de pays considérés comme « non-amicaux » ou « non-vassaux ». Ces organismes bénéficient d’un encadrement politique de choix, de moyens matériels colossaux en plus d’un financement régulier et conséquent. Méthodiquement actualisées, les techniques utilisées sont redoutablement efficaces surtout lorsqu’elles ciblent des pays autocratiquement gouvernés ou en prise avec de sérieux problèmes socioéconomiques [2].

Lire la suite ONG : Organisations Non Grata

Alger-Moscou-Téhéran, l’ alliance énergétique qui change la face du Monde

Quand l’Algérie devient la puissance régionale qui compte…

Régulièrement, les oiseaux de mauvais augure nous annoncent des difficultés incroyablement oppressantes pour l’État algérien. Pour cela, toutes les rumeurs qui font le lit de l’opposition en « carton pâte » sont recyclées régulièrement. On y invoque le désespoir de la population algérienne, les fractures béantes au sein du « système », les clans qui s’affrontent, les multiples guerres de succession, le nombre incroyablement élevé d’escrocs qui, quasiment, composeraient l’essentiel du personnel des institutions de l’état, le rôle prétendument omnipotent du frère du président au don d’ubiquité inné. Bref, à écouter les pourfendeurs de l’état algérien, nous serions à une minute de l’implosion généralisée et à la fin d’un état qui se construit, tant bien que mal, depuis son indépendance en 1962.

Par M.C. BELAMINE

Bien entendu, il serait injurieux de croire ou de laisser croire que la « planète » Algérie est le paradis sur terre comme le laisse paraitre le très médiocre système d’information public algérien. Mais comme tout pays qui se construit, elle a sa part d’ombre et de lumière, opposant des volontés et des orientations aux antipodes. Elle est composée de patriotes et de vendus, de femmes et d’hommes sincères et d’une multitude d’opportunistes. En cela, rien de neuf sous le ciel algérien. Et à vrai dire, il est sain qu’une nation soit dépeinte en ces termes, ni rose, ni grise, pour la simple raison que la vraie vie est ainsi faite. Lire la suite Alger-Moscou-Téhéran, l’ alliance énergétique qui change la face du Monde