Archives du mot-clé Yémen

Britain’s role in Yemen

Saudi-fronted campaign

The attack on Yemen is not “Saudi-led” but merely Saudi-fronted. Britain and America are concealed behind what Lord Curzon once called an ‘Arab facade’. Philip Hammond claimed Britain aren’t directly involved in the Yemen campaign but hinted they could be in the future. He instead states that Britain will support the assault on Yemen “in every practical way short of engaging in combat”. [9] Below is a catalogue of British involvement, based on reporting so far:

Direct involvement by British personnel

Targeting

  • British military personnel key in the codes that help select and attack targets. [10]
  • Britain provides Saudi Arabia with intelligence for targeting. [13]
  • “[S]ix [British] experts are working with Saudi targeteers who select locations for attack.” [11]
  • British officials have access to lists of targets. [1]
  • Targeting training: Britain is providing targeting training to Saudi forces, including for cruise missile attacks. Three three-week courses in targeting for the Royal Saudi Air Force (20 attendees on each). Saudi land forces were trained in targeting and “weapons-locating radar”. [14]

Lire la suite Britain’s role in Yemen

The Rising Tide of Militarism in the 21st Century

From Clinton, Bush, Obama and Trump

US militarism expanded exponentially through the first two decades of the Twenty-First Century, and was embraced by both Democratic and Republican Presidents. The mass media’s hysteria towards President Trump’s increase in military spending deliberately ignores the vast expansion of militarism, in all its facets, under President Obama and his two predecessors, Presidents ‘Bill’ Clinton and George Bush, Jr.

Dr James Petras

We will proceed in this essay to compare and discuss the unbroken rise of militarism over the past seventeen years. We will then demonstrate that militarism is an essential structural feature of US imperialism’s insertion in the international system.

Militarism

Vast increases in military spending have been a constant regardless of who was President of the United States, and regardless of their popular campaign rhetoric to curb military spending in favor of the domestic economy.

Lire la suite The Rising Tide of Militarism in the 21st Century

Vers la défaite de l’OTAN sur le front algérien

La guerre tous terrains que mènent l’alliance atlanto-sioniste et ses outils à ses adversaires sur tous les continents est sur le point de produire un nouvel équilibre mondial déterminant à la veille de négociations s’apparentant au traité de Yalta au lendemain de la seconde guerre occidentale en 1945. La situation sur le terrain bascule définitivement au profit des forces de la résistance agglutinées au noyau central que sont la Russie et la Chine. Et si la bataille d’Ukraine a définitivement tourné au profit du bloc de la résistance au point d’admettre la prééminence russe sur l’enclave de Crimée, les autres fronts, qu’ils soient armés comme en Syrie, au Yémen ou en Libye, ou « soft » comme en Algérie, au Venezuela, en Corée du nord ou en Mer de Chine à titre d’exemples, risquent de basculer définitivement et terrasser le monstre atlanto-sioniste.

Par M.C.Belamine

La bataille féroce sur certains terrains, même si souvent absente des média ou totalement invisible, se traduit au minimum par des joutes politiques ou diplomatiques, parfois également par un prétendu travail d’expertise de certains relais atlantistes sous couverture de pseudo indépendance, continue à faire rage et ne peut faire l’objet d’une compréhension quelconque si ce n’est par du décryptage. Ainsi, il ne peut être compris sans recul l’insistance sans raisons de certains auteurs sur l’illégitimité d’un pays comme l’Algérie quant à certains sujets sensibles tel que celui de l’autodétermination du Sahara Occidental. Alors qu’il s’agit là de la profondeur stratégique essentielle au sud-ouest algérien face à la menace de l’alliance atlantique.

Lire la suite Vers la défaite de l’OTAN sur le front algérien

L’Algérie au cœur des enjeux mondiaux

La énième tentative de remodeler le Moyen Orient, portée par les néo conservateurs américains, porte-paroles en puissance de l’oligarchie financière mondiale, est passée depuis début 2011 par la stratégie du « printemps arabe » qui consistait en un changement de leaders et de régimes qui passeraient entre les mains des Frères Musulmans, l’allié de Washington, dans le monde arabo-islamique à la faveur de l’exaspération des populations contre leurs dirigeants, potentats locaux couvés par les puissances occidentales mais lâchés pour satisfaire aux besoins d’intérêts bien compris.

Par M.C.Belamine

Après la Tunisie et l’Égypte où les populations, sous le regard bienveillant de la caste militaire formée par les États-Unis, pensaient avoir réalisé l’impensable par leur seule volonté, vint le tour de la Libye qui vit les corps d’armée de l’OTAN se salir les mains pour réaliser le projet de changement en bombardant le pays et en encadrant des hordes de mercenaires prétendument « islamiques » formées, armées et dirigées par les puissances occidentales. Le Yémen suivra également par un changement cosmétique, le bras droit de l’ancien président devenant à son tour l’homme de la situation.

Lire la suite L’Algérie au cœur des enjeux mondiaux

Syrie : L’Arabie Saoudite jette tout dans la bataille!

Le roi d’Arabie saoudite Salman ben Abdelaziz al-Saoud a commencé par limoger le ministre du Pétrole Ali al-Naïmi qui occupait le poste depuis 1995. L’ancien ministre de la Santé Khalid al-Falih lui succède à ce poste qui change de nom, s’appelant désormais : « ministère de l’Energie, de l’Industrie et de l’Exploitation minière ». Ce remaniement a, aussi touché une dizaine d’autres postes aux plus hauts sommets de la monarchie wahhabite.

Par Richard Labévière

Le 25 avril dernier, le palais a dévoilé le programme Vision-2030, un plan à long terme qui prévoit une transformation en profondeur de l’économie de l’Arabie saoudite. Celui-ci sera lancé quel que soit le niveau des prix mondiaux du pétrole. Dans cette perspective, la monarchie doit augmenter sa part des exportations non pétrolières de 16% à 50% du PIB. En raison de la chute du prix du baril, la monarchie wahhabite a enregistré un déficit record estimé à 98 milliards de dollars vers la fin de l’année 2015. Fin octobre 2015, le Fonds monétaire international (FMI) prédisait que le pays verrait croitre son déficit budgétaire « substantiellement » durant les cinq prochaines années et que l’économie du pays ne pourrait retrouver un équilibre « relatif », qu’une fois que le baril revenu au-dessus de la barre des 106 dollars.

Lire la suite Syrie : L’Arabie Saoudite jette tout dans la bataille!

Israël et émirs dans l’Otan

Etats Unis Gen-Curtis-Mike-ScaparrottiLe jour même (4 mai) où s’est installé à l’Otan le nouveau Commandant Suprême Allié en Europe -le général étasunien Curtis Scaparotti, nommé comme ses 17 prédécesseurs par le Président des Etats-Unis- le Conseil de l’Atlantique Nord a annoncé qu’au quartier général de l’Otan à Bruxelles sera instituée une Mission officielle israélienne, dirigée par l’ambassadeur d’Israël auprès de l’Union européenne. Israël se trouve ainsi intégré encore plus dans l’Otan, à laquelle il est déjà étroitement relié à travers le « Programme de coopération individuelle ». Ratifié par l’Otan le 2 décembre 2008, trois semaines avant l’opération israélienne « Plomb durci » à Gaza, il comprend notamment la collaboration entre les services de renseignement et la connexion des forces israéliennes, y compris nucléaires, au système électronique Otan.

Par Manlio Dinucci

Aux côtés de la Mission officielle israélienne auprès de l’Otan se trouveront celles du royaume de Jordanie et des émirats du Qatar et du Koweit, « partenaires très actifs » qui seront intégrés encore plus dans l’Otan pour mérites acquis. La Jordanie héberge des bases secrètes de la Cia dans lesquelles -documentent le New York Times et Der Spiegel– ont été entraînés des militants islamistes d’Al Qaeda et de l’Isis (Etat islamique) pour la guerre secrète en Syrie et en Irak.

Lire la suite Israël et émirs dans l’Otan

A World of Chaos and Disintegration !

President Obama’s Race for the “Imperial Legacy”: A World of Chaos and Disintegration

obamawarispeace

Introduction

President Obama is racing forward to establish his imperial legacy throughout Russia, Asia and Latin America.

In the last two years he has accelerated the buildup of his military nuclear arsenal on the frontiers of Russia.  The Pentagon has designed a high tech anti-missile system to undermine Russian defenses.

Professor James Petras

In Latin America, Obama has shed his shallow pretense of tolerating the center—left electoral regimes.  Instead he is has joined with rabid authoritarian neo-liberals in Argentina; met with the judges and politicians engineering the overthrow of the current Brazilian government; and encouraged the emerging far-rightwing regimes in Peru under Keiko Fujimori and Colombia under President Santos.

Lire la suite A World of Chaos and Disintegration !