L’Algérie se prémunit-elle contre l’Empire ?

L’annonce d’échanges avec la Chine dans une monnaie hors dollar (voir Algérie, le choix de la souveraineté) n’est sûrement pas fortuit et procède d’un choix stratégique de long terme. Cela prélude-t-il à un redéploiement économique ou n’est-ce que conjoncturel? Car l’idée de remplacer, dans les échanges, une monnaie par une autre correspond à une vision politique très lourde de sens.

Tout choix économique d’importance est forcément également guidé par des choix politiques précis en fonction d’une vision stratégique qui touche à la sécurité de l’État. Or, si l’on associe des décisions économiques d’importance à des décisions de l’ordre de la sécurité nationale (avec un espace aérien ultra sécurisé) on peut, sans beaucoup risquer de se tromper, y voir une forme de défense renforcée de la souveraineté contre des risques  réels (voir en français) ou potentiels de très haut niveau, notamment au vu des importantes activités de la NSA en Algérie.

L’information qui suit est passé quasiment inaperçue des radars. L’on se souvient des menaces qataries à peine voilées (en novembre 2011), promettant un « printemps algérien », auxquelles s’étaient associés les fossoyeurs de la Libye, Sarkozy (annonçant à son agent libyen, en 2011, une « saison 2012 radieuse » pour les algériens) et Bernard Henri-Levy le « mal aimé » (en avril 2012, trouvant à l’occasion sa « matahari » algérienne).

Visiblement, ces gentillesses à venir eurent l’effet de doper les contrats en armement, notamment avec le partenaire russe. Un partenariat sitôt transformé en alliance stratégique par l’installation du système de défense russe S-400 Triumph jamais sorti auparavant de la géographie natale de Poutine jusqu’à l’épisode syrien des jours récents.

S-400 Triumph

Algérie: des blogueurs publient les images des S-400 livrés au pays                          ©Sputnik. Ruslan Krivobok

Des S-400 ont été livrés en Algérie, si on en juge par des photos publiées par le blog algérien Secret Difa3.

 Le blog militaire algérien Secret Difa3 a publié les premières photos du système de missiles sol-air russe S-400 de la DCA algérienne.
Voir l'image sur Twitterindex.jpg

L’auteur du blog affirme qu’un contrat de livraison des S-400 en Algérie avait été signé il y a un an. Une photo d’un camion BAZ-64022 équipé d’une rampe de lancement bâchée confirme la livraison. Selon l’auteur, la photo a été prise au printemps 2015 lors de tests des armes livrées. Toujours selon le blogueur, l’Algérie devrait en équiper 3 ou 4 régiments (soit 6 à 8 groupes composés chacun de huit batteries).

 D’après le blog militaire russe bmpd, l’Algérie possède, depuis 2003, trois régiments équipés de systèmes de missiles sol-air russes S-300. Ils protègent le nord de l’Algérie, ses frontières avec le Maroc et son littoral. Selon les auteurs de bmpd, les livraisons de S-400 permettront non seulement de consolider la DCA algérienne, mais lui permettront aussi d’engager les cibles à une plus grande distance.

Si ces informations sont confirmées, l’Algérie sera le premier acheteur étranger des missiles russes S-400. Ces dernières années, les experts ont estimé que ce sera plutôt la Chine qui importera la première les S-400 Triumph.

Le S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles éloignées à une distance de 400 km.

Publicités

3 réflexions sur « L’Algérie se prémunit-elle contre l’Empire ? »

Les commentaires sont fermés.